Abilio Diniz, infatigable

Tout sur le métier de dirigeant
Image Abilio Diniz, infatigable

Les mioches du quartier où il vit prennent Abilio Diniz comme tête de turc pendant son enfance. Il est né le 28 décembre 1936 dans la capitale économique du Brésil. Dans les années 50, le jeune homme est diplômé de l’école de management de la Fondation Getùlio Vargas dans sa ville natale. D'origine portugaise, la famille d'Abilio Diniz s'exile au Brésil en 1929

Le retour d'Abilio Diniz dans le domaine de la grande distribution, et avec Carrefour

Abilio Diniz s'occupe de BRF et recherche de nouvelles perspectives d’investissement depuis son retrait du groupe GPA. En multipliant par deux sa prise d'actions dans le capital de Carrefour France, Peninsula est le 4e actionnaire de Carrefour. En juin 2015, Péninsula détient 12 pour cent du capital de la branche de Carrefour au Brésil. Via la société Peninsula, l'homme d'affaires siège de ce fait au CA. En compagnie d'un partenaire de premier plan, Abilio Diniz renoue avec le circuit de la distribution au Brésil à la veille de ses 80 ans.

La famille, le sport, un homme de valeurs

Homme attaché aux valeurs familiales, Abilio Diniz a eu six enfants. Le businessman est catholique pratiquant, il voue un culte à Sainte Rita, qui n'est autre que la patronne des causes désespérées. Athlète, Abilio Diniz débute chaque jour par un entraînement sportif. Ancien goal, il a par ailleurs pratiqué la boxe, la capoeira et la musculation.

Sur une artère très réputée de São Paulo, le père d’Abilio Diniz a lancé sa toute première boulangerie. À la fin des années 1950, son père comprend que l’avenir du commerce se jouera avec les grandes surfaces et le libre service. En rapport avec le Pain de Sucre de Rio, le magasin familial s'appelle Pão de Açúcar. En 1959, Abilio Diniz inaugure le premier supermarché du groupe. Une dizaine d’années plus tard, le groupe Pão de Açúcar compte mille quatre cents salariés répartis dans 40 magasins.

A la fin des années 1980, Abilio Diniz siège au Conseil Monétaire brésilien pendant que le pays connait une phase d’hyperinflation. A la fin des années 90, un rapprochement commercial et financier survient entre Casino et le groupe Pão de Açúcar. Le le groupe d'Abilio Diniz affronte d'importantes difficultés financières au cours des années 1990, en pleine crise au Brésil.